Un troisième groupe se forme

Nous notons la fidélité de la personne qui a intégré le premier groupe et un léger mieux-être la concernant. Elle a envisagé de revenir à la prochaine rencontre, ainsi qu’une autre personne présente lors du deuxième groupe. Personnes endeuillées  et aidants familiaux cherchent des réponses et ressentent un certain soulagement en fin de session.

Un premier groupe de soutien se met en place

Nous répondons à la demande de Brigitte Allemand, secrétaire adjointe de l’association, pharmacienne à Castres, qui souhaite que nous organisions des rencontres avec les personnes en besoin de soutien, qu’elle accueille à sa pharmacie (pharmacie de la gare).

Les personnes présentes sont curieuses de savoir si ce sera comme un groupe de parole. Finalement, en fin d’intervention, elles sont satisfaites et rassurées d’avoir pu poser leurs questions et obtenir une grande partie des réponses. Cette première est encourageante pour les prochaines rencontres à Castres.